dimanche 5 février 2012

le spectre de la "révolution orange"

Les partisans de Vladimir Poutine agitent le spectre d'une "révolution orange" fomentée par l'opposition avec le soutien actif des Etats unis dans le but de déstabiliser la Russie.Certes, d'un point de vue électoral cette tactique peut payer.Une partie de la population russe nourrit une méfiance irraisonnée contre les américains.
Reste le problème de fonds .Un scénario comme celui de Tbilissi ou de Kiev est-il possible à Moscou?Personnellement je réponds par la négative; pour plusieurs raisons.
1)En Géorgie et en Ukraine,il s'agissait d'une lutte entre deux groupes homogènes l'un favorable au maintien du statut quo ,l'autre à l'instauration d'un régime démocratique.Rien de Pareil en Russie ou l'opposition est absolument hétéroclite, constituée de démocrates,nationalistes et communistes qui n'ont pas de programme commun si ce n'est "des élections transparentes" et le départ de Vladimir Poutine.Pour preuve, ils n'ont pas de programme commun et n'ont même pas pu, jusqu'alors, se mettre d'accord sur un candidat à opposer au premier ministre le 4 mars.
2)L'administration américaine n'a aucun intérêt à déstabiliser le Russie et il suffit de jeter un oeil sur la situation intérieure des Etats-unis et sur la conjoncture internationale pour s'en convaincre.Jugez par vous même
a)Barak Obama est dans une année électorale
b)La situatin au Proche_Orient(Syrie,Iran) et en Asie du sud(Afganistan,Pakistan)est particulièrement préocuppante.
c)Le cahos en Russie rendrait plus difficile voire impossible l'acheminement de matériel aux troupes américaines qui se battent en Afganistan...
Pour finir, voici la réflexion d'un de mes amis ,Anatoli Baranov , rédacteur en chef du site Forum.msk.ru" les révolutions de couleurs n'ont pas provoqué de catastrophes .Au contraire. En géorgie,le président Saakachvili est parvenu à réduire considérablement la corruption . En Ukraine les leaders de la révolution orange ont accepté le verdict des urnes ils ont quitté le pouvoir et l'ancien premier ministre Ioulia Timochenko est en prisonpour un contrat gazier défarobla à son pays qu'elle a signée avec Vladimir Poutine...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire