mercredi 28 décembre 2011

La paille dans l'oeil de son voisin et pas la poutre qui vous aveugle

Le ministère des affaires étrangères russe vient de publier un rapport très critique sur le respect des droits de l'homme aux Etats unis et en Europe.Le texte insinue que sous couvert de lutte contre le terrorisme la CIA s'arroge un droit de regard sur la vie privée des américains.Possible !!!
Je ne discuterai pas cette affirmation sachant que tant aux Etats unis qu'en Europe tout n'est pas parfait ,loin s'en faut . Toutefois quand la Russie se pose en défenseur des droits de l'homme ,je souris... . Prenons seulement les faits récents . Le 4 décembre? jour des élections les sites de plusieurs médias d'opposition ont été comme par hasard victime de cyber-attaques... Le lendemain du scrutin des opposants ont été arrêtés et emprisonnés pendant deux semaines , l'un d'eux Serge Oudaltsov est encore derrière les barreaux malgré de très sérieux problèmes de santé ..les conversations téléphoniques de Boris Nemtsov avec d'autres opposants ont été écoutées et reproduites sur internet, histoire de semer la zizanie dans les rangs de l'opposition ... Ces méthodes me rappellent des choses ...pas à vous !!!

Deux poids - deux mesures!!!

Je comprends très bien que le patriarcat de Moscou et la fondation saint André , dirigée par monsieur Yakouchev , un proche du ministre des chemins de fer s'émeuvent des malheurs du moine Ephraïm, recteur du monastère Vatopedi.emprisonné (selon la justice grecque pour blanchiment et spéculation immobilière... Coïncidence ...il s'agit du moine qui a accompagné à Moscou la "ceinture de la vierge ".
Monsieur Yakouchev a d'ores et déjà fait savoir que la fondation saint André allait organiser une campagne de signaturesur la Toile pour demander la libération immédiate de ce serviteur de Dieu, de santé fragile , accusé injustement ,laissant entendre qu'il s'agissait d'une affaire" purement politique" , Peut-être !!!!dans ce cas là quelle différence y-a-t-il avec Serge udaltsov également emprisonné malgré de graves problèmes de santé, et pourquoi l'église ne s'est-elle pas manifestée pour demander sa libération .Existerait-il dans l'église orthodoxe russe deux poids et deux mesures ? On est en droit de se poser la question.

dimanche 25 décembre 2011

Imprévisible Russie !!!

Une fois de plus la Russie a fait la preuve qu'elle est imprévisible... Le leader national,encore adulé il y a quelques mois, est maintenant ridiculisé et de plus en plus de russes demandent ouvertement son départ .
Par ailleurs les oiseaux de mauvais augure qui prédisaient une baisse de la combativité des moscovites à cause de la température et de la proximité des fêtes se sont lourdement trompés .La manifestation du 24 a été un beau succès.Malgré le froid , 102.000 personnes, appartenant pour la plus part à cette fameuse classe moyenne se sont déplacées pour exprimer leur révolte "scandant Poutine démission"et demandant de nouvelles élections dans les prochains mois et fustiger .A la suite de la première manifestation le 10 décembre le Kremlin avait pensé pouvoir s'en sortir avec de vagues promesses de reformes qui devaient entrer en vigueur seulement dans cinq ans...Peine perdue les russes ne veulent plus attendre...et une partie de la classe dirigeante qui malgré son cynisme a été choquée par la façon dont s'est déroulé la permutation de rôles lors du congrès du parti Russie unie n'est peut-être pas mécontente de voir le premier ministre en difficulté ... dans le cas contraire comment expliquer que les chaînes de télévision qui couvraient le meeting n'aient pas fait l'impasse sur les slogans hostiles au chef du gouvernement ...

mercredi 21 décembre 2011

Les nord-coréens sont-il réellement malheureux d'avoir perdu leur leader?

Les scènes de désespoir de la population de Corée du nord à l'annonce de la disparition de Kim-Tchen-Ir,m'ont rappelé une histoire que m'a racontée mon amie Larissa Lenskaya , ancien député à la mairie de Moscou .Née à Moscou, Lara a passé toute sa petite enfance en Ukraine ou son père, militaire de carrière était en poste...et c'est là qu'un matin de 1954 son institutrice a annoncé entre deux sanglots à ses petits élèves que "le camarade Staline était mort" .Boulversèe, Lara est rentrée dans le petit deux pièces qu'occupaient ses parents . Sa mère était en train de laver le plancher..."Maman c'est affreux Staline est mort on est perdu "a-t-elle hurlé , sa mère s'est arrêtée quelques instants ,l'a regardée longuement puis sans prononcer une seule parole s'est remise à sa tâche ...sur le coup Larissa avoue avoir été choquée et ce n'est que quelques années plus tard qu'elle a compris que sa mère éprouvait un soulagement qu'une peur bien naturelle l'empêchait d'exprimer autrement.

samedi 17 décembre 2011

La main de l'étranger

A en croire le premier ministre Vladimir Poutine le score faiblard de "Russie unie "qui malgré des falsifications honteuses a perdu la majorité absolue à la Douma d'état s'explique certes en partie par le mécontentement de la population mais le grand responsable c'est,"la main de l'étranger"Cette main ,je ne sais pas si vous l'avez vue ou sentie -moi -pas, mais elle serait partout.. C'est elle qui a manipulé; les internautes qui ont demandé de voter "pour n'importe quel parti sauf le parti des voyous et des voleurs, c'est elle qui organise les meetings de protestation contre le truquage du scrutin et qui a payé les 80.000 personnes qui ont assisté à la manifestation du 10 décembre c'est encore elle qui finance Alexeï Navalny , Boris Nemtsov et les autres leaders de l'opposition...et pourquoi pas les responsables du ministère de l'intérieur qui mettent officiellement les autorités en garde contre l'aggravation des tensions dans le pays "conséquence de la perte de légitimité du pouvoir et des retombées de la crise financière"

vendredi 16 décembre 2011

Poutine complètement dépassé par les évènements

Plaisanteries douteuses pour ne pas dire plus ,réflexions déplacées sur une manifestation de masse qui a rassemblé plus de 80.000 personnes  de tous âges et de toutes conditions écoeurées par les élections truquées ,attaques enrègle contre les responsables de l'opposition et en particulier contre son ancien premier ministre Mikhail Kasianov, allusion à"la main de l'étranger" derrière les manifestations , vagues promesses de démocratisation du régime...  le premier ministre  a paru complètement dépassé par les évènements....  .
 Quoiqu'en disent ses admirateurs ou les couards  qui  veulent  la "stabilité" coute que coute le leader national n'est plus en phase avec le pays .Pour  trois raisons.
1) Poutine,  comme tous les chefs d'état subit l'usure du pouvoir  qui provoque inévitablement une baisse de popularité et il n'existe aucune recette miracle pour éviter ce phénomène... le truquage du scrutin a accéleer le phénomène que des élections libres aurait peut-être pu quelque peu ralentir et cela d'autant plus que l'oppositionn'a pas de leader.
2) Le bilan  du régime Poutine laisse à désirer . Certes, en douze ans  le niveau de vie s'est élevé au moins dans les villes mais ce phénomène est dû exclusivement à la rente pétrolière.Pour le reste : la corruption n'a pas baissé, la santé et l'éducation sont dans une situation lamentable ,les infrastuctures obsolètes  quant à l'agriculture et l'industrieil vaut mieux ne pas en parler... 
3) Le premier ministre a occulté le réveil de la société civile  et n'a pas su à temps répondre à ses attentes ...L'autocratie a vécu... Le pays a changé, les russes en ont assez qu'on les prenne pour des imbéciles , ils ont ressenti les falsifications comme une atteinte à leur dignité, et sont bien décidés à faire entendre leur voix ....  pour preuve alors que Vladimir Poutine parlait plus de cinq mille personnes ont annoncé sur les réseaux sociaux qu'elles avaient l'intention de se rendre à la manifestation du 24 décembre. .Vladimir Poutine sera très probablement président ,mais il dois comprendre et comprendre très vite qu'il ne pourra plus gouverner comme avant . Dans le cas contraire il ne pourra éviter des troubles graves , voire une révolution avec des conséquences désastreuses pour le pays . A bon entendeur salut !

samedi 8 octobre 2011

Requiem pour un arbre

Vendredi vers onze heures du matin , rue BolchoÏ KozisinskoÏ, au centre de Moscou, il s'est passé un véritable drame : un pin a été abattu dans une cour . Au chevet de l'arbre Lena et Roman Tkatch qui animent la coordination pour la défense du centre historique de la capitale russe ont assisté ,impuissants, au massacre. L'arbre gênait les promoteurs véreux qui à l'aide de documents falsifiés ont obtenu le permis de détruire la maison située au numéro 25 mais également de s'approprier la cour qui de fait est la propriété commune de tous les habitants des immeubles mitoyens (23,25,27) pour construire un immeuble de 8 étages avec trois étages de parkings au risque de graves dommages pour les maisons mitoyennes qui risquent de s'effondrer,le sous-sol à cet endroit est poreux.
Les habitants ont multiplié les pétitions mais rien n'y a fait. Quelques jours auparavant le maire avait assuré que toutes les constructions dans le centre historique étaient gelées jusqu'à nouvel ordre ... preuve que les décisions du premier magistrat de la ville comptent peu face aux puissances d'argent.

Samedi l'arbre a été vengé . les habitants du 23 aidés par des activistes ont récupéré une parie de la cour au nez et à la barbe des menbres d'une milice parallèle chargés de garder les lieux.La police a d'abord arreté deux activistes puis tout a changé avec l'arrivée d'un haut gradé qui s'est montré comprehensif a pris fait et cause pour les habitants contre les promoteurs ...
A la Place de l'arbre défunt certains activistes pensaient mettre une croix mais Lena tkatch a eu une bien meilleure idée elle veut planter un autre arbre symbole de la victoire de la vie sur la mort.

Cinq ans déjà ... et le commanditaire du meutre coure toujours!

Hier les russes se sont souvenus d'Anna Politkovskaya. Cinq ans plutôt,la journaliste la plus célèbre de la Russie, menacée à plusieurs reprises et qu'on avait tenté d'empoisonner quelques années auparavant dans l' avion qui la menait à Beslan est sauvagement abattue dans le hall de son immeuble.Dès la nouvelle connue ,les observateurs soupçonnent les services avec la bénédiction du Kremlin que la journaliste n'avait pas épargnée par ses critiques au point que Vladimir Poutine qui se trouvat à l'étranger ,en guise de condoléances à la famille et aux amis de la victime s'était contenté de dire que Politkovskaya était plus dérangeante pour le pouvoir morte que vivante.
Quant à l'enquête elle privilégie la piste tchétchène, démarche logique , Anna Politkovskya avait non seulement mis sur la place publique les exactions des forces russes dans la petite république caucasienne mais ne s'était ne s'était pas génée pour dénoncer le clan kadyrov et ses méthodes de gouvernance...Reste que pour le moment seuls des comparses sont sous les verrous le commanditaire courre toujours . certes le magistrat instructeur a promis de faire toute la lumière sur cette affaire et d'arrêter tous les coupables .Loin de moi de mettre en doute sa bonne foi, mais que vaut la parole d'un juge d'instruction , aussi bien intentionné soit-il dans un pays ou il n'y a pas de séparation des pouvoirs et ou le judiciaire est à la botte de l'exécutif.
Anna n'avait pas peur , elle disait la vérité et c'est pour cela qu'on l'a tuée. Lors de son enterrement le docteur Rochal que personne ne peut soupçonner d'être un opposant farouche ni un gauchiste impénitent a déclaré "Lorsqu'on tue un journaliste c'est que la société est malade"... On ne saurait qu'être d'accord.!

jeudi 6 octobre 2011

Agents d'influence

Deux bloggers français Alexandre Latsa ( blog Dissonances ) et Arthur Vanzetti "vivre en Russie" s'amusent à décortiquer mes articles car ils ne les trouvent pas à leur goût .Tous deux de fervents admirateurs du régime russe et surtout de son premier ministre et futur président me reprochent d'écrire que le pays est gangrené par la corruption ,que les russes quittent en masse leur pays qu'un professeur de philosophie à l'université gagne cent dollars par mois , que les jeunes boivent et se droguent par désespoir. Certes, ces blogger ne lisent pas beaucoup seulement les journaux que personne ne lit les blogs de leurs compères susceptibles de les conforter . Reste qu'ils se permettent de me reprocher de citer "Novaya Gazeta, new Times et même le quotidien économique vedomosti.Leur attitude est stupide , méchante . Leur but est de me décrédibiliser aux yeux de mes lecteurs et de mes rédactions ...mais je n'ai pas l'intention de me laisser faire ... Par ailleurs , je ne voudrais pas calomnier mais plusieurs amis russes à qui j'ai envoyé pour info la prose de ces messieurs m'ont dit que la façon dont les critiques étaient formulées leur rappelait les bonnes vieilles méthodes!!!

mercredi 5 octobre 2011

Les liaisons dangereuses du Patriarcat de Moscou

Je ne saurais trop recommander à ceux qui nourrissent encore quelques illusions sur le Patriarcat de Moscou de lire l'excellent article paru ce mation dans le journal "Novaya Gazeta". la journaliste a fait une enquête détaillée sur les relations pour le moins opaques entre des promoteurs véreux , des membres des services et une banque Perecvet qui appartient au Patriarcat .

Pour vous facilier la tâche j'ai mis le len surTwitter et sur Facebook

lundi 26 septembre 2011

A méditer!!!

Les descendants de la première émigration qui pensent que le Russie est sur la bonne voie seraient bien inspirés de prendre ne serait-ce que quelques minutes pour analyser les évènements du week-end dernier.
Samedi, au cours du congrès du parti "Russie unie", Dimitri Medevdev a rendu les armes sans combat annonçant lui_même la candidature de son mentor à la magistrature suprême . A moins d'un évènement imprévisible ,au mois de mars, Vladimir Poutine sera le futur président et medvedev deviendra premier ministre après avoir conduit la liste de russie unie aux élections législatives de décembre.
Encore plus triste, alors que les observateurs exprimaient leur consternation . l'église par la voix du père Tchaplin numéro 2 du département des relations extérieures du patriarcat s'est félicté de ce dénouement évoquantévoquant "une transmission pacifique et amicale du pouvoir .;
je ne ferais pas l'injure au père Tchaplin , un homme intelligent, par ailleurs ,de penser qu'il ignore que dans une démocratie ce sont les électeurs qui ont le dernier mot. Reste que cette réaction en dit long sur la dépendance de l'église vis à vis de l'état...

mardi 20 septembre 2011

Self -défense

Les moscovites en ont assez d'assister impuissants à la destruction systématique de leur environnement et s'organisent pour le défendre contre des promoteurs véreux soutenus par des fonctionnaires ripoux.
25 rue Bolchoï kozinsky
En Russie permis de détruire et de construire s’achètent comme une miche de pain, il suffit simplement  d’y mettre le prix et d’avoir des amis bien placés. C’est le cas de Denis Kitaev, le nouveau maître des lieux  dont la mère travaille à la mairie de Moscou.
  Certes la Maison   construite dans la seconde partie du XIX siècle, l’une des premières l première maison en pierre de la rue qui ne comportait alors que des maisons en bois ne constituait pas un chef d’œuvre de l’architecture mais elle était solide et se fondait harmonieusement dans l’ensemble de la rue.
 . Pendant la période soviétique  elle abritait des appartements communautaires   dont les habitants  au moment  de la pérestroïka sont dispersés et relogés  dans les quartiers dortoirs à la périphérie de la capitale.
 En 1996 La maison, considérée comme insalubre a été retirée du parc immobilier mais  n’est pas restaurée …la préfecture préférant la garder en l’état pour y loger dans des conditions  déplorables  des travailleurs immigrés.
. Six ans plus tard, alors que la maison est inhabitée une fausse association de copropriétaires achète la terre qui est sous la maison  la maison et la cour qui appartient également aux habitants des deux immeubles mitoyens qui n’ont pas voix au chapitre.  .
Histoire de brouiller encore un peu plus les pistes  courant 2010 un écriteau sur lequel on peut lire « maison à louer » suivi d’un numéro de téléphone apparait sur la façade de la maison…Elena Tkatch téléphone e à plusieurs reprises … en vain, comme on pouvait s’y attendre  personne ne prend le récepteur. Quelques semaines plus tard l’écriteau disparait. Dans le même temps. La présidente de la coalition pour la défense de Moscou apprend en consultant le site internet de la marie du quartier que l’hôtel particulier ne faisant pas partie du patrimoine historique sera démoli et que les promoteurs construiront à la place un immeuble de 8 étages avec parkings. A la mairie les officiels font semblant de ne pas être au courant. Le 8 juin   alors que les habitants du quartier sont encore plongés dans leur sommeil les excavateurs  entrent en action et démolissent l’arrière de la maison. Les habitants du quartier et les membres de la coalition pour la défense de Moscou accourus sur les lieux s’opposent à la milice privée  qui accompagne l’entreprise de travaux public chargée de la démolition s’ensuit  des échange de coups, des activistes et une femme de soixante -dix ans son blessés et transportés à l’hôpital .La mairie du quartier prend peur , on est en période électorale  et ordonne l’arrêt des travaux…. Tout l’arrière de la maison est défoncé et transformé en un tas de gras non clôturé et qui risque de s’enflammer à tout instant par contre la façade est encore intacte Alors les activistes organisent la défense de ce qui reste de le vieille demeure se relayant jour et nuit, dormant dans une voiture  dans la cour …
le 18 aout  c’est la guerre vers six heures du matin une vingtaine de gros bras vêtus de noir  , le visage masqué arrivent sur les lieux , suivies de deux  excavateurs les voitures garées dans la cour sont évacuées ,  le pneus de celles qui sont parquées dans la rue  crevés . Les habitants des maisons voisines réveillés par le bruit descendent dans la rue ou les attendent les hommes de main du promoteur bien décidés à en découdre ;Plusieurs habitants de la maison 23 sont roués de coups , un activiste ,Oleg melnikok frappé au visage s’en sort avec un  énorme bleu et un léger traumatisme crânien , sans parler des caméras et appareils photos arrachés des mains de ceux qui tentent d’immortaliser la scène. Quant à la police elle assiste à la bagarre sans intervenir.
Deux semaines plus tardors que les travaux ont été pour la seconde fois stoppés. La cour  et la rue se transforment en  une piscine  les sous-sols  des immeubles  mitoyens (23 et 27) dont les murs se fissurent,  sont inondés …les promoteurs avaient oublié  que ce quartier de Moscou est construit sur un marécage
Hier soir nouvel épisode ,une dizaine de jeunes appartenant à l'organisation "alternative "soutenus activement par des habitants du quartier ayant eu vent que leur promoteur avait ordonné la reprise des travaux de démolition en dépit du décret du maire interdisant de procéder à de nouvelles démolitions dans le centre de la ville ont démoli les barrières métalliques qui entouraient la maison en ruines  ,histoire de montrer qu'ils demeuraient vigilants . Surpris ,les deux vigiles qui se trouvaient sur place se sont contentées de photographier les "assaillants" quant à la police , elle est arrivée "après la bagarre" se contentant d'enregistrer les plaintes des habitants qui ont une fois de plus expliqué que le promoteur qui a des relations dans les hauts lieux avait produit des faux pour obtenir pour obtenir les permis de détruire puis de construire. Cette nouvelle victoire pour l'association de défense de Moscou montre bien que lorsque les gens sont dans leur bon droit et un tant soit peu organisé le pouvoir recule ... une leçon à méditer.


jeudi 8 septembre 2011

Réponse au père Nicolas Ozoline

"On voit la paille qui est dans l'oeil de son voisin mais on ne voit pas la poutre qui est dans son oeil" Je ne saurais que conseiller au père Nicolas Ozoline de méditer ce proverbe. J'ai été personnellement profondément choquée par l'interview qu'il a donnée à "Nice matin"multipliant  à l'envie mensonges et calomnies à peine voilées sur le père jean Gueit , ce genre de discours rappelle de sinistres souvenirs ...A la rigueur , je veux bien admettre que les églises russes du patriarcat de Constantinople ne sont pas forcément toutes dans le meilleur état , reste que nous n'avons pas les moyens du Patriarcat de Moscou qui a derrière lui l'état russe ......
.Par ailleurs, je pense que le patriarcat de Moscou devrait s'occuper tout d'abord des églises  et monastères qui sont en Russie .....Hormis la "vitrine" Moscou , saint Pétersbourg  et l'Anneau d'or les églises sont dans un piteux état .Quelques exemples . A cent cinquante kilomètres de Moscou sur la route entre Tver et Tourguinovo : une très vieille église en ruines .A Vologda ,(600 kilomètres de Moscou) sur les 43 églises que compte le ville , seulement quatre ont été rendues au culte et restaurées les autres sont fermées ou transformées en musées . Certes il y a au centre ville une ravissante petite chapelle avec des bulbes dorés flambant neuf mais c'est un café .Quant aux monastères de la région ... mieux vaut ne pas en parler ....

lundi 29 août 2011

Haro sur l'émigration

les organisations fondées par les représentants de la première émigration ou par leur enfants sont en danger ... le Kremlin a décidé d'en prendre le contrôle , ou plus simplement de les engloutir !Pour preuve une lettre tout à fait officielle émanant de l'ambassade de Russie invitant les présidents des organisations à un forum suivi d'un coktail le 15 septembre : but de l'opération : discuter d'une manière informelle de l'avenir de la diaspora et de ses liens avec la mère-Patrie en clair consolider le lobby pro-russe(pro_Poutine) autour des descendants de la première émigration dont certains par idéalisme , bêtise ou intérêt sont d'ores est déjà acquis à cette idée.
Personnellement la proposition de l'ambassadeur ne pas pas réellement surprise etj'estime que nous sommes tous y compris moi-même un peu responsables de cette triste situation.Nous avons tous couru à l'ambassade , flattés  que enfin on nous reconnaisse...nous avons fermé les yeux sur la dérive autoritaire ,les assassinats de journalistes ( Paul Khlebnikov , Anna Politkovskaïa ect..);la corruption omniprésente,la verticale ecclésiastique qui n'a rien n'a envier à la verticale du pouvoir .
Reste qu'il Il fallait être vraiment faible et naïf pour croire que toutes les amabilités de l'ambassade étaient dénuées d'arrières pensées...ceux qui en doutaient en ont maintenant la preuve ... Si nous voulons continuer à exister il faut un peu de courage .La quasi totalité des associations ont décliné l'invitation .C'est le signe que nous n'avons pas encore perdu notre âme .

jeudi 11 août 2011

Mikhaïl Prokhorov " en réserve de la république"!

Vladimir Poutine peut continuer à s'adonner à ses passe-temps favoris : éteindre les feux de forêts, sauver des ours et des léopards en détresse , chercher des amphores dans la mer et surtout dormir tranquille -la relève est assurée.Mikhaïl Prokhorov , un milliardaire , plus connu pour sa conduite scabreuse , ( le scandale de Courchevel) que par ses idées politiques a révéler qu'il se tenait " en réserve de la république" à condition toutefois que le futur président partage ses convictions et accepte son programme .Élu il y a deux mois à la tète du d'un parti moribond , ultra-libéral "Pravoe Delo",avec très probablement la bénédiction de Dimitri Medvedev soucieux de créer un contre-poids au parti"Russie unie",il ne lui a pas fallu longtemps pour dévoiler ses ambitions et élaborer un programme pour le moins utopique.reprenant une vieille idée "l'Europe de Lisbonne à Vladivostok , l'ancien magnat transformé en politicien pense que le rouble dont la valeur dépend du cours du pétrole et du gaz n'a pas pas d'avenir ... et suggère que la Russie rentre dans l'espace Shengen et dans la zone euro ...


A croire que les experts qui lui ont préparé ce programme dont l'ensemble sera rendu public lors du congrès du parti "Pravoe Delo" en septembre ne veulent pas de bien ni à lui ni à celui ou ceux qui ont favorisé son entré en politique.

jeudi 4 août 2011

Les russes blancs ont la mémoire courte

Décidément non seulement les russes blancs ont la mémoire courte mais ils ne comprennent rien à ce pays qui fut celui de leurs ancêtres .Alors que selon nombre d'experts le pays se trouve dans une situation cahotique qui peut mener à des évènements semblables à ceux de 1991 des membres de la diaspora appartenant à la première émigration ne trouvent rien de mieux que de tresser des couronnes de lauriers à leur idole, Vladimir Poutine et se lancent dans une campane de dénigrement contre le philosophe Nikita Struve , coupable selon eux de diffamer la "Sainte russie "et l'église orthodoxe.
C'est une interview accordée par Nikita Struve au journal russe "ogoniok" qui a mis le feu aux poudres.et pourtant Nikita Struve n' rien dit de vraiment original .Après avoir déploré les méthodes employées par le patriarcat de Moscou pour s'approprier la cathédrale de Nice contre la volonté de l'ensemble du conseil paroissial et le rôle des autorités russes et en particulier de l'ambassadeur de Russie dans ce processus,soulignant que cette main mise n'est approuvée que par une poignée d'orthodoxes et de rappeler les liens étroits entre le patriarcat , le gouvernement et les organes (KGB puis FSB). A ceux qui n'y croient pas je ne saurais que conseiller de relire attentivement le rapport secret du commissaire aux religions traduit justement par Nikita Struve , rapport ou figurent tous les membres de saint synode avec leur nom de code dans la hierarchie du KGB . Certes l'Union soviétique a disparu il ya 20 ans,l'église a canonisé les martyrs de la répression mais on attend toujours l'acte de repentir public pour la collaboration avec les ennemis de la foi ...

samedi 30 juillet 2011

Le cas" Navalny"

l'histoire connait parfois des accélérations inattendues.En un an Alexeï Navalny est devenu un acteur de la vie politique russe et éclipse les caciques : Kacianov, Nemtsov ect....
L"été dernier Alexeï Navalny était presque inconnu . Seuls quelques bloggers étaient au courantde l'existence de ce jeune avocat qui s'était donné pour tâche de défendre les droits des actionnaires minoritaires des grandes entreprises avant de se lancer avec son site "Rospil" dans une guerre contre la corruption qui ronge le pays .Une année plus tard devenu le blogger le plus célèbre du pays , il cristallise les apirations de la société civile en gestation au point qjue Igor Iourgens ,un proche de Medvedev estime qu'il serait normal qu'il puisse se présenter à l'élection présidentielle ,tout en admettant " qu'il na pas beaucoup de chance d'être élu"

Aout : le mois de tous les dangers

Lundi , débute le mois d'aout , le mois de tous les dangers.Les exemples abondent :1991-putsh , 1999 attentats de Moscou ,2008-guerre contre la Géorgie, 2010-vague de chaleur comme le pays n'en avait pas connu depuis plus de cent ans accompagnée de feux de forêts qui ont ravagés de nombreuses régions du pays .Coïncidence!peut-être Reste que l'atmosphère dans la pays est plus électrique que jamais et nombre d'experts ont pris leurs congés en juillet pour être présents sur zone en aout au cas ou!!!
Et Ils n'ont pas vraiment tort . Des nuages noirs se profilent à l'horizon .La situation est mauvaise ,les mécontentements grandissent,la société civile se réveille et fait entendre sa voix ,en province des irruptions de colère spontanées contre les failles de l'administrations éclatent un peu partout.Dans la capitale qui bruisse de rumeurs de toute sorte les partisans de Dimitri Medvedv ont abandonné
les propos en demi-teinte.Dans un texte publié sur le site de la radio Echo de Moscou Igor Iourgens et Evgeni Gontmakher président et membre de l'Institut du développement contemporain ,ont demandé au président " de franchir son propre Rubicon" pour éviter "la catastrophe "que serait le retour de Vladimir Poutine au Kremlin. Ce texte qui faisait suite à une dépéche de Reuters selon laquelle "Poutine aurait pesque pris la déciion de briguer un nouveau mandat" a encore fait monter la tension d'un cran...
Selon les experts un clash entre les deux tètes de l'exécutif est hautement improbable ,par contre les luttes entre les états-majors vont s'intensifier. Sauf si ... le Russie n'est-elle pas un pays imprévisible !Il ne reste plus aux observateurs qu'à attendre...

vendredi 29 juillet 2011

une histoire russe

Les observateurs et moi la première ont tendance à ne voir que les cotés négatifs des russes. Certes ils sont buveurs , laxistes , intéressés, corrompus.Certes "le ;veau d'or"est roi que ce soit parmi les élites ou au sein des coches populaires et pourtant "l'âme slave"à laquelle les grands romanciers russes ont consacré des pages inoubliables est encore bien vivante.Jugez vous mêmes.Il y a quatre ans Ivan et Maria se marient . Ils sont tous deux des orthodoxes fervents .leur but une famille nombreuse.Ils veulent cinq enfants; Ils ne roulent pas sur l'or. Ils vivent dans un petit appartement de deux pièces qu'ils partagent avec la mère d'Ivan , ce dernier travaille dans l'admnistration , quant à Maria elle s'occupe d'une petite agence immobilière. Quelques mois plus tard Maria est enceinte , la grossesse se passe mal ,elle accouche par césarienne d'une petite fille.Après la naissace songynécologue luinannonce qu'on ne peut pas faire qu'on ne peut pas faire plus de deux césariennes sans mettre gravement en danger la vie de la mère.Trois ans plus tard Maria est de nouveau enceinte d'un petit garçon cette fois-ci . C'est alors que le couple prend la grande décision .Ils vont adopter un autre enfantsans attendre la naissance de leur fils prévue deux mois plus tard Et ils ne choisissent pas la facilité,bien au contraire ils prennent un petit garçon de trois ans , maladif dont les parents ont été déchus de leurs droits pour alchoolisme . Inconscience diront certains... peut-être mais personellement cette histoire m'a réconciliée pour un temps avec la Russie et avec la religion

mercredi 27 juillet 2011

quelques mots sur la France

Chers internautes ,vou allez probablement trouver étrange un blogger qui nomme son blog "éternelle russie " et commence par parler de la France . certes , mais pour moi tout est lié .Je suis française , ,journaliste free-lance en Russie et je cumule les problèmes.Tout à commencer lorsque le fils Pougatchev a racheté France-soir et m'a jetée ainsi que ma collègue de Rome sans lettre de licenciement c'est à dire sans ASSEDIC et sans indemnitées .Après un passage à vide de plusieursmois en France ,je suis retournée en Russie et ai commencé à écrire pour Slate puis pour le télégramme de Brest .Reste que depuis lors les problèmes d'argent me poursuivent et je ne parviens pas à éponger mes dettes  qui auraient dues être couvertes par les indemnités et les ASSEDICS.......Et hier le comble un mail de ma banque BNPParisbas me demandant de téléphoner de toute urgence . Au bout du fil un certain monsieur Donjoin qui memenace  d'interdiction banquaire si je ne lui fait pas parveniravant une semaine la somme de mille euros.J'ai beau lui expliquer que je ne suis pas en France  que mes amis russes ont peu d'argent qu'en ce momment il n'y a personne à Paris ... rien n'y fait, buté comme une mule , il s'en tient à ce qu'il a dit et refuse même de me donne vu les circonstances un délai plus long . C'est tout...... dans le prochain blog je ne parlerai que de la Russie.... Promis