jeudi 19 avril 2012

Victoire à la Pyrrhus pour le patriarche

Les membres du groupe punk PussyRiot resteront en détention préventive jusqu'au 24' juin .Le tribunal du quartier de Taganka a suivi les réquisitions du procureur Artëm Ratchenko.Ce dernier a estimé que la performance des jeunes femmes qui ont demandé à la Vierge  en chanson, du haut de l'ambon de la cathédrale du Christ Sauveur de délivrer la Russie de Vladimir Poutine était comparable à" un crime" avant de conclure que" les grilles de la prison protégeaient les Pussy Riot de la colère des croyants dont les sentiments religieux avaient été bafoués". Certes pour le patriarche Cyrille, fortement décrédibilisé par les scandales qui l'ont éclaboussé ,  la décision du tribunal constitue  une victoire. Reste, qu'il s'agit d'une victoire à la Pyrrhus qui ne fera qu'aggraver le divorce entre l'église et la société civile .Le patriarche peut se féliciter que plus de dix millions de russes aient assisté cette année à l'office de Pâques et organiser dimanche avec l'aide active du gouvernement des manifestations de soutien  à l'église ,cela ne change rien à l'affaire . La société civile s"éveille et dans le même temps  elle se détourne de l'église . Nombreux sont les russes qui ne veulent plus entendre parler des "popes réactionnaires et corrompus" . .Le patriarche avait une chance d'arrêter ce processus en demandant de remettre en liberté les trois jeunes femmes . Il a cru bon de rester sur ses positions . Dans ce contexte ,je ne serais pas étonnée que les agressions contre les églises qui se sont produites au cours des dernières semaines se poursuivent .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire