jeudi 8 septembre 2011

Réponse au père Nicolas Ozoline

"On voit la paille qui est dans l'oeil de son voisin mais on ne voit pas la poutre qui est dans son oeil" Je ne saurais que conseiller au père Nicolas Ozoline de méditer ce proverbe. J'ai été personnellement profondément choquée par l'interview qu'il a donnée à "Nice matin"multipliant  à l'envie mensonges et calomnies à peine voilées sur le père jean Gueit , ce genre de discours rappelle de sinistres souvenirs ...A la rigueur , je veux bien admettre que les églises russes du patriarcat de Constantinople ne sont pas forcément toutes dans le meilleur état , reste que nous n'avons pas les moyens du Patriarcat de Moscou qui a derrière lui l'état russe ......
.Par ailleurs, je pense que le patriarcat de Moscou devrait s'occuper tout d'abord des églises  et monastères qui sont en Russie .....Hormis la "vitrine" Moscou , saint Pétersbourg  et l'Anneau d'or les églises sont dans un piteux état .Quelques exemples . A cent cinquante kilomètres de Moscou sur la route entre Tver et Tourguinovo : une très vieille église en ruines .A Vologda ,(600 kilomètres de Moscou) sur les 43 églises que compte le ville , seulement quatre ont été rendues au culte et restaurées les autres sont fermées ou transformées en musées . Certes il y a au centre ville une ravissante petite chapelle avec des bulbes dorés flambant neuf mais c'est un café .Quant aux monastères de la région ... mieux vaut ne pas en parler ....

1 commentaire:

  1. Vous dites VRAIMENT encore et toujours n'importe quoi, venez voir en Russie les églises du diocèse du nord (notamment en Carélie) afin de voir leur état... Je vous rapelle que le père Nicolas était justement en charge de Kijii et du diocèse lié à Pétrozavodsk...

    C'est pas Nastaha éternelle, c'est éternellement de la propagande...

    RépondreSupprimer