mercredi 11 avril 2012

Astrakhan: casse-tète chinois pour Poutine

 Dans la ville d'Astrakhan , située au sud de la Russie , 24 personnes réunies autour de Oleg Cheine , candidat du parti "Russie juste à la mairie ,battu par le celui de Russie unie , font la grève de la faim depuis trois semaines pour protester contre les fraudes lors du scrutin municipal du 4 mars   .Les falsifications ont été partiellement reconnues par la commission électorale nationale, par contre le parquet de la ville continue à affirmer que le scrutin a été honnête; quant au nouveau maire , il a refusé de recevoir les représentants de l'opposition venus de Moscou et d'autres villes pour soutenir Oleg Cheine et ses camarades.
Cette situation constitue à la fois un test et un véritable  défi pour le futur président .Soit il  laisse les choses en l'état misant sur la lassitude des grévistes de la faim , la passivité  et la peur des habitants d'une ville fortement criminogène  mais alors il sera tenu responsable  des problèmes de santé des grévistes de la faim (, Oleg Cheine qui s'affaiblit de jour en jour a déjà perdu dix kilos). Par ailleurs il  donne une occasion  inespérée à l'opposition quelque peu démotivée   pour se remobiliser sur un cas concret. Soit il accepte de procéder à une nouvelle élection  enclenchant un processus qui ne s'arrêtera pas (la théorie de dominos) et le conduira finalement comme le demande ses adversaires à  faire des élections législatives anticipées.
Dans son blogue , Oleg Cheine a fait savoir qu'il ira jusqu'au bout . Le bras de fer est engagé . Toute la Russie a les yeux rivés sur Astrakhan

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire