mercredi 28 décembre 2011

La paille dans l'oeil de son voisin et pas la poutre qui vous aveugle

Le ministère des affaires étrangères russe vient de publier un rapport très critique sur le respect des droits de l'homme aux Etats unis et en Europe.Le texte insinue que sous couvert de lutte contre le terrorisme la CIA s'arroge un droit de regard sur la vie privée des américains.Possible !!!
Je ne discuterai pas cette affirmation sachant que tant aux Etats unis qu'en Europe tout n'est pas parfait ,loin s'en faut . Toutefois quand la Russie se pose en défenseur des droits de l'homme ,je souris... . Prenons seulement les faits récents . Le 4 décembre? jour des élections les sites de plusieurs médias d'opposition ont été comme par hasard victime de cyber-attaques... Le lendemain du scrutin des opposants ont été arrêtés et emprisonnés pendant deux semaines , l'un d'eux Serge Oudaltsov est encore derrière les barreaux malgré de très sérieux problèmes de santé ..les conversations téléphoniques de Boris Nemtsov avec d'autres opposants ont été écoutées et reproduites sur internet, histoire de semer la zizanie dans les rangs de l'opposition ... Ces méthodes me rappellent des choses ...pas à vous !!!

Deux poids - deux mesures!!!

Je comprends très bien que le patriarcat de Moscou et la fondation saint André , dirigée par monsieur Yakouchev , un proche du ministre des chemins de fer s'émeuvent des malheurs du moine Ephraïm, recteur du monastère Vatopedi.emprisonné (selon la justice grecque pour blanchiment et spéculation immobilière... Coïncidence ...il s'agit du moine qui a accompagné à Moscou la "ceinture de la vierge ".
Monsieur Yakouchev a d'ores et déjà fait savoir que la fondation saint André allait organiser une campagne de signaturesur la Toile pour demander la libération immédiate de ce serviteur de Dieu, de santé fragile , accusé injustement ,laissant entendre qu'il s'agissait d'une affaire" purement politique" , Peut-être !!!!dans ce cas là quelle différence y-a-t-il avec Serge udaltsov également emprisonné malgré de graves problèmes de santé, et pourquoi l'église ne s'est-elle pas manifestée pour demander sa libération .Existerait-il dans l'église orthodoxe russe deux poids et deux mesures ? On est en droit de se poser la question.

dimanche 25 décembre 2011

Imprévisible Russie !!!

Une fois de plus la Russie a fait la preuve qu'elle est imprévisible... Le leader national,encore adulé il y a quelques mois, est maintenant ridiculisé et de plus en plus de russes demandent ouvertement son départ .
Par ailleurs les oiseaux de mauvais augure qui prédisaient une baisse de la combativité des moscovites à cause de la température et de la proximité des fêtes se sont lourdement trompés .La manifestation du 24 a été un beau succès.Malgré le froid , 102.000 personnes, appartenant pour la plus part à cette fameuse classe moyenne se sont déplacées pour exprimer leur révolte "scandant Poutine démission"et demandant de nouvelles élections dans les prochains mois et fustiger .A la suite de la première manifestation le 10 décembre le Kremlin avait pensé pouvoir s'en sortir avec de vagues promesses de reformes qui devaient entrer en vigueur seulement dans cinq ans...Peine perdue les russes ne veulent plus attendre...et une partie de la classe dirigeante qui malgré son cynisme a été choquée par la façon dont s'est déroulé la permutation de rôles lors du congrès du parti Russie unie n'est peut-être pas mécontente de voir le premier ministre en difficulté ... dans le cas contraire comment expliquer que les chaînes de télévision qui couvraient le meeting n'aient pas fait l'impasse sur les slogans hostiles au chef du gouvernement ...

mercredi 21 décembre 2011

Les nord-coréens sont-il réellement malheureux d'avoir perdu leur leader?

Les scènes de désespoir de la population de Corée du nord à l'annonce de la disparition de Kim-Tchen-Ir,m'ont rappelé une histoire que m'a racontée mon amie Larissa Lenskaya , ancien député à la mairie de Moscou .Née à Moscou, Lara a passé toute sa petite enfance en Ukraine ou son père, militaire de carrière était en poste...et c'est là qu'un matin de 1954 son institutrice a annoncé entre deux sanglots à ses petits élèves que "le camarade Staline était mort" .Boulversèe, Lara est rentrée dans le petit deux pièces qu'occupaient ses parents . Sa mère était en train de laver le plancher..."Maman c'est affreux Staline est mort on est perdu "a-t-elle hurlé , sa mère s'est arrêtée quelques instants ,l'a regardée longuement puis sans prononcer une seule parole s'est remise à sa tâche ...sur le coup Larissa avoue avoir été choquée et ce n'est que quelques années plus tard qu'elle a compris que sa mère éprouvait un soulagement qu'une peur bien naturelle l'empêchait d'exprimer autrement.

samedi 17 décembre 2011

La main de l'étranger

A en croire le premier ministre Vladimir Poutine le score faiblard de "Russie unie "qui malgré des falsifications honteuses a perdu la majorité absolue à la Douma d'état s'explique certes en partie par le mécontentement de la population mais le grand responsable c'est,"la main de l'étranger"Cette main ,je ne sais pas si vous l'avez vue ou sentie -moi -pas, mais elle serait partout.. C'est elle qui a manipulé; les internautes qui ont demandé de voter "pour n'importe quel parti sauf le parti des voyous et des voleurs, c'est elle qui organise les meetings de protestation contre le truquage du scrutin et qui a payé les 80.000 personnes qui ont assisté à la manifestation du 10 décembre c'est encore elle qui finance Alexeï Navalny , Boris Nemtsov et les autres leaders de l'opposition...et pourquoi pas les responsables du ministère de l'intérieur qui mettent officiellement les autorités en garde contre l'aggravation des tensions dans le pays "conséquence de la perte de légitimité du pouvoir et des retombées de la crise financière"

vendredi 16 décembre 2011

Poutine complètement dépassé par les évènements

Plaisanteries douteuses pour ne pas dire plus ,réflexions déplacées sur une manifestation de masse qui a rassemblé plus de 80.000 personnes  de tous âges et de toutes conditions écoeurées par les élections truquées ,attaques enrègle contre les responsables de l'opposition et en particulier contre son ancien premier ministre Mikhail Kasianov, allusion à"la main de l'étranger" derrière les manifestations , vagues promesses de démocratisation du régime...  le premier ministre  a paru complètement dépassé par les évènements....  .
 Quoiqu'en disent ses admirateurs ou les couards  qui  veulent  la "stabilité" coute que coute le leader national n'est plus en phase avec le pays .Pour  trois raisons.
1) Poutine,  comme tous les chefs d'état subit l'usure du pouvoir  qui provoque inévitablement une baisse de popularité et il n'existe aucune recette miracle pour éviter ce phénomène... le truquage du scrutin a accéleer le phénomène que des élections libres aurait peut-être pu quelque peu ralentir et cela d'autant plus que l'oppositionn'a pas de leader.
2) Le bilan  du régime Poutine laisse à désirer . Certes, en douze ans  le niveau de vie s'est élevé au moins dans les villes mais ce phénomène est dû exclusivement à la rente pétrolière.Pour le reste : la corruption n'a pas baissé, la santé et l'éducation sont dans une situation lamentable ,les infrastuctures obsolètes  quant à l'agriculture et l'industrieil vaut mieux ne pas en parler... 
3) Le premier ministre a occulté le réveil de la société civile  et n'a pas su à temps répondre à ses attentes ...L'autocratie a vécu... Le pays a changé, les russes en ont assez qu'on les prenne pour des imbéciles , ils ont ressenti les falsifications comme une atteinte à leur dignité, et sont bien décidés à faire entendre leur voix ....  pour preuve alors que Vladimir Poutine parlait plus de cinq mille personnes ont annoncé sur les réseaux sociaux qu'elles avaient l'intention de se rendre à la manifestation du 24 décembre. .Vladimir Poutine sera très probablement président ,mais il dois comprendre et comprendre très vite qu'il ne pourra plus gouverner comme avant . Dans le cas contraire il ne pourra éviter des troubles graves , voire une révolution avec des conséquences désastreuses pour le pays . A bon entendeur salut !